L'actualité pédagogique

Sur la piste de Volta et R.I.S Police Scientifique à Paul Eluard

Par NATHALIE LESPINASSE, publié le vendredi 25 mai 2018 13:00 - Mis à jour le vendredi 25 mai 2018 13:03
resized_8_1379681077.jpg

Ce mercredi 23 mai, les élèves de 6ème Athènes ont participé à deux ateliers scientifiques proposés par l'association belge Cap Sciences.

Dans le premier atelier, nos jeunes scientifiques ont appris les bases de l'électricité. En observant une énorme ampoule, ils en ont découvert les différentes parties : le globe, les potences, le filament, l'isolant, le culot et le plot.

Puis ils sont passés aux manipulations :

* Comment allumer une ampoule avec une pile ? En touchant son culot et son plot, chacun par une des deux bornes de la pile.

* Comment allumer l'ampoule sans la tenir dans ses doigts ?  En utilisant du fil conducteur, qu'il a d'abord fallu dénuder.

* Comment allumer et éteindre l'ampoule ?  En créant un interrupteur avec des attaches parisiennes et un trombone.

Guidés par Alexandre, vrai scientifique et animateur Cap Sciences, tous les élèves ont réussi les différents montages électriques.

Cette activité s'est achevée par la réalisation d'un schéma technique, à l'aide des symboles électriques qu'utilise tout électricien.

 

Ensuite, nos jeunes scientifiques en électricité ont revêtu leur tenue de scientifiques en criminologie.

Les faits : un cadavre a été retrouvé, empoisonné.

Le seul indice : la présence, sur le cadavre, d’une poudre mélangée au poison mortel.

La mission de nos « experts à Beuvrages » : trouver l'assassin parmi neuf suspects qui manipulent, chacun dans leur métier, des poudres : sel chez le marchand de frites, poudre à laver chez le vendeur en electroménager, poudre à bonbon chez le confiseur….

Munis de gants en latex et de tubes à essai, ils ont testé le « pouvoir acide » de chaque poudre avec des pipettes de jus de chou rouge, le mélange virant au rouge quand il est acide, au bleu quand il est neutre, et au vert quand il est basique ( l'inverse d'acide ). Deux poudres parmi les neuf se sont alors révélées suspectes. Pour trouver LA poudre mélangée au poison, un dernier test a été réalisé : un mélange avec de la teinture d’iode, habituellement jaune orangé, qui réagit à la présence d’amidon en virant au bleu noir. Cela a finalement permis à nos jeunes criminologues de confondre l’assassin.

Cette matinée d’expériences scientifiques a été riche en apprentissages et appréciée par tous, professeurs inclus ! Le professionnalisme et la personnalité bienveillante de l’animateur Alexandre ont aussi contribué au succès de l’animation : merci à lui !